L’office du tourisme tunisien veut mettre le sud en lumière

Matmata - 2009

Matmata : le pays des “Jedi”

D’après un article paru la semaine dernière dans La Presse de Tunisie, l’office du tourisme tunisien a décidé de promouvoir le sud du pays. Tous ceux qui ont visité ces régions, savent que, entre le Sahara, les oasis, le lac salé (schott el Jerid) et les paysages choisis par George Lucas pour Star Wars, il y a de quoi faire. Dans cet article, il est précisé que la promotion du sud tunisien se fera en coopération entre les pouvoirs publics et les associations professionnelles. L’autre bonne nouvelle, c’est que l’environnement sera aussi pris en compte.

Hôtel troglodyte à Matmata

Hôtel troglodyte à Matmata

Cela n’a pas toujours été le cas. Dans les années 1990, on a construit plusieurs grands hôtels à Tozeur. Plus tard, on a même implanté un parcours de golf. Les consommations d’eau ont ainsi été multipliées, nécessitant de lourdes ponctions dans les nappes phréatiques. Avec un sol fragilisé, la ville a commencé à s’enfoncer doucement dans le sable. La magnifique oasis en a aussi subi les conséquences avec des pans entiers asséchés.

La palmeraie de Tozeur avec un système de culture à 3 étages :  les légumes au sol sont abrités à la fois par les arbres fruitiers et par les palmiers dattiers.

Plutôt que d’implanter un tourisme des zones tempérées, ne vaudrait-il pas mieux définir un tourisme du désert ? En Namibie ou au Chili, on pratique la glisse sur le sable, le « sandboard ». Reste à savoir quels sont les impacts environnementaux de ce type de sport sur les dunes.

Quant aux dattes, elles sont un produit d’exportation important puisque leur production était évaluée à 190 millions de tonnes pour un total de 87 millions de dollars US en 2012 (selon les chiffres de la FAO, l’organisation mondiale pour l’agriculture et l’alimentation).  Des événements, comme le festival des oasis, sont des occasions pour fêter ce fruit. Il serait possible de faire plus : si les dattes sont un véritable trésor au point de vue de la nutrition, elles peuvent également l’être au niveau cosmétique et dermatologique.C’est le cas notamment des noyaux qui peuvent entrer dans la composition de crèmes et sérums pour le visage.

Puisque la Tunisie a largement développé les activités de bien-être, pourquoi ne pas l’étendre – en l’adaptant – au désert. Des initiatives ont déjà été lancées comme des séances de bain de sable. Version sèche du hammam, il s’agit de se faire ensevelir jusqu’au cou dans le flan d’une dune pendant quelques minutes. La chaleur permet de libérer l’organisme des toxines. Selon le site Tourisme Sud Tunisie, ces bains sont un véritable bienfait pour quantité de maux comme les douleurs musculaires et articulaires, les rhumatismes ou les maladies de peau.

Pour bénéficier tout de suite des bienfaits du sud tunisien, voici une vidéo que l’on trouve dans les pages consacrées à cette région sur le site officiel de l’office de tourisme du pays. C’est un flash mob spécial Star Wars sur la chanson “Happy” de Pharell Williams.

Si vous connaissez des “bons plans” à faire dans le sud de la Tunisie, c’est le moment d’en parler en commentant cet article. Faites-nous rêver… En attendant, et avec nos meilleurs vœux pour 2015,  que la force soit avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *